Les insectes xylophages

Qui sont les insectes xylophages ? Espèces, risques, alimentation, dangers, reproduction, habitats... Tout savoir sur ces insectes qui mènent la vie dure à votre charpente.

Les insectes xylophages : qui sont-ils ?

On peut dire que derrière ce terme se cachent de nombreuses espèces d’insectes. Ainsi, l’adjectif « xylophage » est dérivé du grec ancien. « Xylo » signifie bois, et « phage » est le mot grec pour « manger ». On est donc en présence d’insectes qui dévorent le bois, peu importe sa forme. En effet, on retrouve certaines espèces qui préfèrent le bois vivant, là où d’autres se régaleront de bois mort et où d’autres encore mangeront tout ce qui leur passe sous la dent.

Il existe ainsi de nombreuses espèces : l’une des plus connue est la termite, qui est munie de broyeurs dans sa cavité buccale et qui est donc particulièrement adaptée à cette alimentation. On trouve aussi le lamie tisserand qui est originaire d’Europe, l’aromie musquée qui a une préférence pour le saule et qui émet une senteur très agréable, le clyte rustique qui fait partie de la famille des coléoptères ou encore l’oxymire coureur qui est présent en Pologne notamment.

Dans les maisons, vous trouverez surtout des « vers de bois ». Cette expression reprend en réalité plusieurs larves qui proviennent toutes de coléoptères « perce-bois ». Ce sont ces dernières qui vont faire des dégâts dans le bois de charpente ou dans les meubles en bois.

  • Le capricorne des maisons : ils sont noirs ou bruns et couverts de poils à l’âge adulte. Ces insectes possèdent des ailes qui se replient sous la carapace de l’insecte. La larve est de couleur blanche, voire grisâtre. Elle ne possède pas de carapace est est donc toute molle. Cependant, elle a des mandibules très solides qui lui permettent de se nourrir. C’est pour cela qu’elles vont creuser des galeries dans le bois, pendant de longues durées : entre 3 et 11 ans.
  • La fourmi charpentière : elle fait partie des fourmis noires, mais elle peut également être rouge. Ces insectes préfèrent le bois humides, comme par exemple c’est le cas lorsqu’il y a une fuite d’eau dans la maison. Ces fourmis creusent des trous dans le bois, parfois jusqu’à l’évider complètement. Cependant, elles ne se nourrissent pas du bois en question, car elles préfèrent la nourriture sucrée. Une colonie peut faire beaucoup de bruits et vit de nuit. Une seule colonie peut vivre pendant 3 à 6 ans.
  • La grande vrillette : de couleur brun foncé, parfois un peu rougeâtre, cet insecte possèdent des ailes recouvertes de petits poils jaunâtres. La tête est protégée par un « pronotum ». Ses larves sont de couleur crème. Elles se présentent souvent sous forme courbée et sont recouvertes de poils dorés. Leur mandibule est de couleur brune. Une seule femelle peut pondre jusqu’à 60 œufs pendant sa vie, ce qui n’est pas beaucoup comparé à d’autres espèces. La grande vrillette émet des sons en se tapant la tête contre le bois. Elle vit principalement dans les bois durs, c’est pour cela que l’on la trouve presque exclusivement dans les charpentes en chêne. Il faut 5 à 10 ans pour que la larve devienne adulte.
  • La petite vrillette : cette petite bête ressemble beaucoup à la précédente. En effet, on retrouve la plupart des mêmes comportements dans les deux espèces. Seules la taille et l’apparence changent : la petite vrillette est brune, presque rougeâtre et plus petite, comme son nom l’indique. Pour la métamorphose en adulte, il faut entre 2 et 5 ans.
  • Le lycte brun : ces longs insectes bruns rougeâtre ont une carrure un peu étroite et ils sont un peu aplatis à l’âge adulte. La larve, de son côté, est blanc crème et mesure maximum 6 millimètres à la fin de sa croissance. Les œufs, au nombre de 3à à 50 par portée, sont déposés dans des essences de bois dur comme le chêne, l’érable ou le noyer. Cependant, la femelle est prévoyante lors de la ponte : elle s’assure que les larves auront toute la nourriture qui leur est nécessaire pour grandir. D’ailleurs, comme pour beaucoup d’insectes xylophages, c’est le stade larvaire du lycte brun qui fait le plus de dégâts, même si les larves ne creusent que pendant 1 à 2 ans. Dans la maison, on peut retrouver cet insecte partout : meubles, plancher, charpente,…
insecte-xylophage

Les signes de la présence d’insectes xylophages

Les signes que l’on retrouve sont peu nombreux :

  • Trous microscopiques dans le bois.
  • Présence de farine de bois due à la digestion des larves,
  • Bruits divers que certaines espèces peuvent produire, comme la petite et la grande vrillette ou la fourmi charpentière.
insecte-xylophage

Les risques liés à la présence d’insectes xylophages

Les principaux inconvénients à la présence d’insectes xylophages sont les dégâts matériaux que l’on peut retrouver dans tout ce qui contient du bois. Ainsi, charpente de toiture, meubles, plancher et autres peuvent être dévorés, ce qui implique un remplacement.

Dans le cas de la charpente, on trouve aussi un risque d’effondrement, car cette dernière assure la stabilité de l’édifice.

insecte-xylophage

Se débarrasser des insectes xylophages

Si vous constatez des signes de la présence de ces insectes dévoreurs de bois, le seul moyen de vous débarrasser de ces bestioles est le recoursà un professionnel.

Dites adieu aux insectes xylophages

Appelez un professionnel pour débarrasser la charpente de votre maison des insectes xylophages qui l'abîment. Résultats impeccables garantis.