Le dépigeonnage

Si l’on veut donner une définition du mot, on pourrait dire que c’est l’action de se débarrasser volontairement des pigeons qui nichent à proximité (ou dans) d’un bâtiment professionnel ou résidentiel. Pour cela, on opte souvent pour la destruction des nids et la mise en place d’un système qui empêche l’oiseau de revenir, que l’on combine à un nettoyage en profondeur. Cependant, les pigeons nichent en hauteur, il faut donc obligatoirement faire appel à une société qui possède le matériel adéquat pour garantir votre sécurité durant l’action. Cette procédure est souvent entreprise à cause des nuisances provoquées par la présence des volatiles. Dans celles-ci, on compte notamment :

  • Leurs nombreuses déjections, qui sont très acides. Elles peuvent donc abîmer les façades ou les toitures des bâtiments, surtout s’il y en a un grand nombre.
  • Les nuisances sonores causées par les roucoulements incessants de l’animal, et du bruit de battement d’ailes répétés à chaque fois qu’un volatile bouge.
  • Les maladies dont les oiseaux sont porteurs et qui peuvent contaminer l’humain, par contact avec l’animal ou avec ses déjections.

Les techniques de dépigeonnage

La première que nous allons présenter est la plus populaire : c’est la création de bandes collantes sur lesquelles sont placées des piques. Ils sont peu espacés pour ne pas permettre aux pigeons de se poser. Les endroits de prédilection pour ce dispositif sont la corniche, les rebords du toit, les cheminées… Cependant, les oiseaux peuvent trouver des solutions pour passer outre ce dispositif.

Vous pouvez également avoir recours à la pose d’un filet. Cette solution est plus discrète que la première et les pigeons ne peuvent pas passer au travers peu importe les efforts fournis. Ce dispositif a l’avantage de ne pas être trop onéreux, c’est donc un plus lorsque l’on veut se débarrasser des pigeons sans pour autant vider son portefeuille. Une alternative au filet classique est le fil d’acier tendu. On en utilise plusieurs pour créer une sorte de grillage infranchissable pour l’oiseau.

Enfin, il existe des répulsifs à pigeon. Ceux-ci sont sans danger car ils ne mettent pas la santé de l’animal en péril. Il en existe trois sortes.

  • Les répulsifs électriques, qui fonctionnent comme une clôture. Le moindre contact génère un courant, ce qui dissuade l’oiseau de se poser là où le dispositif est placé. A force, le pigeon ne revient plus.
  • Les répulsifs acoustiques qui émettent des ultrasons sont également très efficaces car les pigeons sont sensibles à ces sons. Ils désertent donc l’endroit très rapidement.
  • Les répulsifs visuels fonctionnent sur le principe des épouvantails : on effraie l’animal, dont l’instinct le pousse à fuir l’endroit.

Pigeons : ne laissez pas les nuisibles s'installer chez vous !

Assurez-vous que les pigeons ne puissent pas diminuer votre confort en dégradant votre logement ou votre lieu de travail ! Faites appel à un professionnel pour vous assurez que ces oiseaux ne reviennent pas !
pigeon

Les pigeons

Ces animaux font partie de la même famille que les colombes. Difficile à croire lorsque l’on compare la réputation des deux oiseaux. Pourtant, le pigeon ne manque pas de qualités ! Ainsi, sa mauvaise réputation d’éboueur urbain ou de rat à plumes est plutôt récente. Eh oui : avant, cet oiseau était connu pour ses capacités de navigation. En effet, il était dressé et entrainé pour distribuer du courrier.

De ce fait, toujours maintenant, vous pourrez trouver des « colombophiles », des gens qui élèvent des pigeons pour les entrainer et qui les font participer à des concours.

Cependant, la vie urbaine et l’alimentation variée du pigeon, ainsi que les dégradations causées par sa présence ont rapidement pris le pas sur la façon de percevoir l’animal.

pigeon

Maladies transmises par les pigeons

Ces volatiles sont porteurs de nombreuses maladies et de parasites. Ils représentent donc un risque incroyable car la contamination peut se faire par contact interposé. Ainsi, le risque le plus élevé vient de la fiente. En effet, l’inhalation de particules contaminées est plus fréquente que l’on ne le croit. Voici une liste de ce que peut vous transmettre le pigeon.

  • La salmonellose : comme les rats, les pigeons sont porteurs de cette bactérie, qui provoque la déshydratation et la diarrhée.
  • La psittacose : on l’appelle la maladie de l’éleveur d’oiseaux. Elle provoque des symptômes proches de ceux de la grippe.
  • La grippe aviaire, aussi appelée maladie de Newcastle, est une maladie bien connue à cause des épidémies qui se déclarent régulièrement.
  • La cryptococcose : c’est une mycose qui se développe à cause d’un parasite. On constate une atteinte pulmonaire dans la plupart des cas, mais elle peut également être neurologique.
  • Les acariens des oiseaux : ils sont surtout présents dans le nid, où ils se nourrissent du sang des pigeons. Cependant, ils peuvent aussi mordre l’homme.
  • Les tiques : comme les chiens et les chats, les pigeons sont porteurs de tiques. Ceux-ci peuvent déjà avoir été contaminés par le sang d’un oiseau malade et être dangereux pour l’homme.
  • Les poux rouges : ils sont dangereux pour l’homme pour les mêmes raisons que les acariens et les tiques.