Les nids de frelons

Les frelons sont des nuisibles qui sont dangereux pour vous et pour votre famille en trop grand nombre. Faites appel à un professionnel pour éliminer les nids.

Les frelons : que faut-il savoir sur cette espèce ?

Pour commencer, on peut dire que le frelon fait partie de la même famille que l’abeille, la guêpe et la fourmi : les Hyménoptères. On peut donc dire que c’est un animal social qui vit en communautés qui peuvent être plus ou moins larges. Le nid se construit selon une hiérarchie bien figée. Au-dessus, on trouve la reine qui est la fondatrice de l’essaim. Son rôle principal est la ponte et l’agrandissement du nombre d’individus de la colonie. Ainsi, une reine frelon peut pondre jusqu’à 40 œufs par jour. Cependant, ce n’est pas elle qui s’occupe de la maturation des œufs et des larves.
En effet, ces derniers sont pris en charge par les frelons ouvriers. Ce sont des femelles stériles et elles forment la majorité de la colonie. Ainsi, tous les rôles sont répartis entres elles : protection de la reine, protection des larves, refroidissement du nid, apport en nourriture,…

En plus des frelons ouvriers, on trouve les mâles. On les appelle les faux-bourdons et ils n’ont pour but que d’assurer la fécondation de la reine ou des princesses. Ces dernières sont des femelles non-stériles qui vont devenir les reines d’autres nids une fois qu’elles sont fécondées.

Ce phénomène, où les individus ont des formes différentes, s’appelle le polymorphisme. Ce dernier n’est pourtant pas dû à la génétique pure : pour la différence entre la femelle stérile et non-stérile, cela se passe au niveau larvaire. Ainsi, c’est la nourriture qu’elle consomme qui va impacter la forme adulte du frelon.

En Belgique, on trouve plusieurs types de frelons : le frelon commun et le frelon asiatique. Au niveau apparence, ils ont en commun que ce sont deux des plus grands insectes sociaux que l’on peut croiser. Ainsi, ils peuvent atteindre 4,5 centimètres de long. C’est là le principal signe pour les différencier de leur cousine : la guêpe.
En effet, le frelon commun partage la couleur jaune vive, les raillures noires et l’absence de poils. Un autre signe pour le différencier de la guêpe est que sa tête est plus large : il y a plus de place derrière les yeux chez le frelon. De même, l’abdomen est plus arrondi. De son côté, le frelon asiatique présente une tête rougeâtre qui est très reconnaissable. Il est donc facile de l’identifier.

Pour ce qui est de l’alimentation du frelon, elle est différente selon le stade de vie de l’insecte. Ainsi, les adultes se nourrissent de nectar de plantes. Cependant, tout comme les guêpes, ils ne sont pas considérés comme pollinisateurs. Cela est dû au fait que les larves se nourrissent principalement de vers et d’autres insectes. Les ouvrières passent donc leur temps à chasser des proies pour les ramener au nid et nourrir les futures générations.

nid-frelons

Les signes de la présence de nids de frelons

Les frelons sont des animaux très sociaux. Si vous vous situez près d’un nid, vous ne pourrez pas le manquer grâce à la quantité d’individus que vous croiserez dans la vicinité du nid.

Celui-ci peut être en hauteur dans un arbre, mais il peut également être caché dans une fente d’un mur, dans une boite aux lettres ou dans un un pot de fleurs vide. Dans ces cas-là, vous le remarquerez sûrement grâce à l’agglutination de frelons posés au même endroit.

nids-de-frelons

Les risques liés à la présence des nids de frelons

Ce à quoi il faut être attentif, ce sont les piqûres ! En effet, les frelons possèdent du venin dont ils n’hésitent pas à se servir si vous êtes proches de leur nid. De plus, si vous écrasez un individu, celui-ci va libérer des phéromones pour que ses congénères sachent qu’il y a un danger dans les parages et vous risquez de subir une attaque groupée. Cela peut être dangereux car il suffit d’entre 8 et 12 piqûres pour faire un choc anaphylactique. Tout cela sans même prendre en compte les allergies possibles.

De plus, si l’on compte que le frelon asiatique décime les colonies d’abeilles, on peut aussi dire que cette espèce est dangereuse pour la biodiversité ou pour les récoltes.

nid-frelons

Se débarrasser des nids de frelons

Là aussi, il n’y a pas d’hésitations à avoir. Le seul moyen de s’occuper d’un nid de frelons est de déléguer la tâche à un professionnel qui est équipé à cet effet.

Les nids de frelons : dites-leur adieu en toute sécurité

Lorsque vous remarquez la présence d'un nid de frelons, il faut faire appel à un professionnel pour vous en débarrasser en toute sécurité.