Les puces

Qu'y a-t-il à savoir sur les puces ? Habitudes de vie, caractéristiques, alimentation, habitats, nombre d'espèces, risques...

Présentation des puces

En Belgique, on trouve plusieurs espèces de puces. Les trois principales sont celles du chat, celle du chien et celle de l’oiseau. Il existe d’autres appellations courantes, comme par exemple la puce du parquet ou la puce du plancher. Cependant, ces deux termes désignent toutes deux les puces du chien ou du chat. De même, vous pourrez entendre parler de la puce de lit. Cette désignation est en fait un autre nom de la punaise de lit, ce qui n’a donc rien à voir avec les puces car ce n’est pas la même espèce d’insectes. Notez que si les puces portent des noms d’animaux définis, cela ne veut pas dire que d’autres ne sont pas touchés par les puces. Ainsi, les porcs, les lapins, les renards ou les rats et les souris peuvent tous être porteurs de puces.

Malgré les différentes espèces de puces, toutes sont microscopiques : entre 2 et 3 millimètres au maximum. De même, elles arborent souvent une couleur située entre le rouge et le brun. Elle vient du sang qu’elles aspirent et dont elles se nourrissent.

Néanmoins, il faut noter que si les adultes sont hématophages, ce n’est pas le cas des larves. En effet, celles-ci préfèrent se loger dans des matières textiles comme les paniers des animaux, les tapis ou les divans et fauteuils. Elles se nourrissent des matières organiques qui sont recueillies par les fibres des tissus.

Autre point important à savoir, c’est que les oeufs peuvent rester inactifs pendant environ deux ans si les conditions pour la vie de la larve et de la puce ne sont pas bonnes. Ils sont réveillés par le mouvement, ou plus précisément par les vibrations. Il peut donc y avoir des pauses dans les infestations si l’endroit de ponte n’est pas beaucoup fréquenté.

Enfin, fait assez surprenant à savoir sur les puces ; c’est l’insecte qui saute le plus loin et le plus haut ! Ainsi, si l’on compare en gardant les mêmes proportions, c’est comme si l’homme était capable de sauter à 50 mètres de haut, sur une distance de 90 mètres.

puces

Les risques posés par la présence des puces

En Belgique, les risques pour la santé sont peu nombreux et rares. En effet, les puces peuvent être vecteurs de contagion, mais les conditions pour que cela arrive sont peu souvent remplies dans nos contrées.

Le réel problème avec ces animaux est donc les piqûres qui peuvent être très irritantes. Eh oui, les puces ne mordent pas que les chiens ou les chats, elles nous trouvent également très appétissants et ne se gênent pas lorsque l’occasion se présente. Ainsi, les divans, fauteuils ou même le lit peuvent se transformer en nid dans lequel vous ne pourrez aller sans ressortir couvert de points rouges.

puces

Les signes de la présence de puces

Plusieurs indices peuvent vous mettre lapuceà l’oreille quant à la présence de ces parasites.

Le plus visible est sûrement le fait que votre animal de compagnie n’arrête pas de se gratter. Les puces piquant beaucoup, sa peau le démangera tout autant. Ainsi, votre chien ou votre chat utilisera sa patte arrière pour se gratter la tête, mais vous pourrez également observer votre animal de compagnie se mordre à divers endroits. Visuellement, lorsque vous regarderez l’animal de près, vous pourrez voir de petits points noirs se balader dans le pelage, au niveau de la peau.

De plus, les puces ne sont pas des parasites timides. Vous risquez très certainement de les apercevoir… et du coup de les sentir !

En cas d’infestation, vous constaterez assez rapidement que ces petits insectes laissent des boutons rouges derrière elles, qui provoquent d’horribles démangeaisons.

puces

Conseils préventifs contre les puces

Vous pouvez avoir recours à beaucoup de solutions pour éviter de subir une infestation. Ainsi, en prévention, vous pouvez agir sur plusieurs niveaux.

Contre les larves et les oeufs de puces, le plus efficace est de laver régulièrement les surfaces textiles. Vous pouvez également aspirer très régulièrement. En effet, moins vous aurez de matières organiques coincées dans les fibres, moins les larves pourront se nourrir. Ce geste freinera donc l’infestation.

Autre geste que vous pouvez faire pour agir au niveau des puces, c’est traiter vos animaux. Il existe plusieurs solutions en vente sur le marché. Capsules à vider dans la nuque du chien ou du chat, cachets à avaler, colliers enduits de produits, peignes vibrant, terre de diatomée… A vous de choisir ce qui vous semble le plus efficace !

Dites au revoir aux puces !

Lorsque les puces envahissent les habitations, cela peut être très désagréable. Lorsque vous avez tout essayé et que rien ne fonctionne, faites appel à un professionnel !