La punaise diabolique et autres punaises

Que faut-il savoir sur les punaises diaboliques ? Alimentation, habitat, vie et mœurs, reproduction... Zoom sur cet insecte nuisible !

La punaise diabolique et ses confrères

Les punaises sont des insectes de l’ordre des hétéroptères. Cela signifie que ces insectes possèdent une trompe pour piquer et aspirer, deux paires d’ailes et de longues antennes sur la tête. Les ailes postérieures de ces insectes sont membraneuses, c’est-à-dire fines et fragiles, mais les ailes antérieures sont partiellement cornées. Elles sont donc plus dures, plus solides, comme une carapace, un peu à la manière des élytres des coléoptères. Le but est en effet le même : protéger les ailes fragiles, mais la différence est que la punaise utilise également les ailes antérieures pour voler. On appelle cela des hémélytres.

Dans le monde, il existe environ 42 000 espèces de punaises, qui peuvent être aquatiques ou terrestres. Les premières possèdent le nom de hydrocorises tandis que les secondes sont appelées géocorises. « Koris » signifiant punaise, « hydro » voulant dire eau, et « géo » étant le mot pour la terre.

Dans l’intellect populaire, la punaise est surtout connue pour une chose : son odeur malodorante qui se répand lorsque l’on l’écrase. Cela est dû à la présence de glandes odoriférantes qui sont situées sur le thorax de l’animal. C’est un mécanisme de défense contre les prédateurs naturels de cette espèce. Lorsqu’on les écrase, on applique de la pression sur les réservoirs, et c’est pour cela que l’on subit leur odeur nauséabonde.

Ainsi, la punaise diabolique est l’un des dignes représentants de cette famille d’insectes. Son nom scientifique est l’Halyomorpha halys, on peut également la trouver sous le nom punaise marbrée dans le langage courant. Elle est originaire d’Asie, mais elle a été introduite dans nos contrées ainsi qu’en Amérique.

Cet insecte se nourrit principalement de végétaux, ses préférés étant les arbres fruitiers. Cependant, il se nourrit également de plantes herbacées. Elle introduit sa trompe dans le fruit pour absorber son jus, ce qui peut stopper son développement ou l’endommager. Dans plusieurs pays, la punaise diabolique est donc considérée comme une espèce nuisible et dévoreuse de culture.

Au niveau de la reproduction, la femelle de la punaise pond des œufs plusieurs fois sur la bonne saison. Ceux-ci se transforment ensuite en larves qui vont subir plusieurs stades. Lorsqu’elles sortent de l’œuf, elles sont noires et jaunes, mais cela change avec la croissance. Elles deviennent globalement noires, mais elles présentent des dessins blancs et rouges sur l’abdomen. leurs yeux sont rouges. Sur leur thorax, leurs fémurs et devant leurs yeux, les larves possèdent des piquants pour se protéger des prédateurs.

Physiquement, l’adulte est brun et possède des stries blanches et brun foncé. Les antennes présentent deux taches blanches qui permettent de les identifier.

Dans votre maison, vous retrouverez cette espèce, mais aussi la punaise des bois ou la punaise verte.

punaise

Les signes de la présence de punaises diaboliques

Les punaises diaboliques, comme toutes les punaises, sont des animaux qui n’aimentpas le froid. Elles ont donc tendance à se cacher sous dans du bois mort ou vivant dans lequel la température est plus supportable.

Cela signifie donc que les maisons chauffées, et surtout les charpentes en bois, sont des cachettes idéales pour se préserver durant la saison froide.

Ainsi, si vous suspectez qu’il y a des punaises (peu importe la race, car c’est un comportement communà plusieurs espèces) qui se cachent dans votre charpente, le meilleur moyen d’en être certain est d’attendre le printemps. A cette période, les adultes sortiront de leur trou pour rejoindre l’extérieur et se nourrir. Elles seront majoritairement amassées près des fenêtres. Si elles ne trouvent pas de sorties, vous pourrez constater la présence de cadavres sur le sol ou sur les appuis de fenêtre.

punaise

Les risques liés à la présence de la punaise diabolique

On peut dire avec certitude que les punaises ne sont pas des insectes dangereux pour la santé : ils ne piquent pas, ne mordent pas non plus, ils ne cherchent pas le contact avec les autres et n’abîment pas la charpente où ils se cachent. De même, les femelles pondent exclusivement en extérieur.

Ils sont simplement dérangeants à cause de leur nombre qui peut être élevé.

Le réel risque que les punaises posent est pour les cultures intensives, car elles mangent les récoltes. Il est donc nécessaire d’en réduire le nombre si c’est possible.

punaise-diabolique

Se débarrasser de la punaise diabolique

Si l’invasion dans la maison n’est pas grande, il suffit de prendre du papier mouchoir ou de l’essuie-tout et de tuer l’insecte ou de le remettre dehors. Cependant, s’il y a de nombreux individus, il faut opter pour une méthode plus sérieuse.

Dans les remèdes naturels, la terre de diatomée peut être une bonne solution. Sinon, la traditionnelle bombe insecticide connait de bons résultats à condition de bien l’utiliser.

Plus étonnement, l’herbeà chat peut aussi avoir de bons résultats.

Dites adieu à la punaise diabolique !

Les punaises diaboliques sont dérangeantes lorsqu'elles s'introduisent chez vous. Appelez un professionnel pour qu'il s'occupe de votre problème. Il le résoudra d'une main de maître !